Olga Mesa et la Double Vision

PRESENTATION

 

Livre

 

Format : 24 x 16 cm (vertical). 192 pages couleurs. Langues : Français / Portugais (traduction en cours) Parution : Novembre 2016

 

Après plus de 20 ans du parcours de la chorégraphe et artiste visuelle Olga Mesa, cet ouvrage propose une vision d'ensemble de l'évolution de sa recherche, développée ces dernières années et depuis son arrivée dans la ville de Strasbourg, jusqu'à son projet actuel : Carmen // Shakespeare.

 

L'édition comporte une contextualisation historique, une approche des aspects théoriques de son travail par différentes personnalités de la danse, de la littérature et des arts plastiques en France, en Espagne et au Portugal. Un lexique, consacré aux relations particulières qu'entretiennent les langages cinématographique et chorégraphique dans son écriture, ainsi que dans sa conception dramaturgique. Un large espace dédié à l'évolution de la série des ses réalisations en lien avec le projet LabOfilm. Et enfin, un cahier expérimental, espace consacré aux processus créatifs et conceptuels de Olga Mesa.


Pour ce cahier, on utilisera le support des pages, du livre, comme espace ouvert à la réflexion chorégraphique, grâce à la reproduction de collages, de schémas, de séries photographiques et textuelles. L'ouvrage sera accompagné d'un hyperlien Internet, donnant accès à des éléments documentaires autour du parcours de l'artiste.

STRUCTURE DE L'OUVRAGE

 

1 / Plan Panoramique

• Contextualisations historiques Compilation de textes critiques extraits de revues internationales et de textes inédits.

• Fiches illustrées Descriptions, images et commentaires autour des principales créations d’Olga Mesa.

 

2 / Faire le point (lexique incomplet)

Définition des différents "mots / énoncés – moteurs" qui alimentent et structurent l'œuvre et la pensée de Olga Mesa ainsi que son écriture chorégraphique : Choréogramme, corps opérateur, la mécanique de la sensation, hors champs, résonance, la double / vision, la chambre aveugle, le corps abandonné, textes pour (ne pas) être écoutés, plans séquences, black out, énoncé, dialogue suspendu, mouvement ou sensation, mémoire collective, etc…

 

3 / Séquences autour du Projet labOfilm (2010-2012)

Portrait de la genèse, de l'évolution et des prospectives du projet labOfilm dans son ensemble avec un "arrêt sur image" sur les créations :

• labOfilm Capítulo1: La lamentation de Blanche-Neige (œuvre scénique)

• labOratiore/labOfilm 1.1/1.2 (atelier et installation audiovisuelle)

 

4 / Inserts et Visions Expérimentales

Pages consacrées à la reproduction en fac-similés de collages, montages photographiques et citations textuelles qui accompagnent et alimentent les créations d’Olga Mesa.

 

AUTEURS

 

- Jean-Marc Adolphe, Critique de danse, journaliste et directeur de la revue Mouvement (Fr)

- Jaime Conde Salazar, Dramaturge, théoricien et critique de danse (Es)

- Amparo Ecija, Lic. en Histoire de l'Art (Université Complutense de Madrid, doctorat en cours sur la Nouvelle Danse en Espagne : La Ribot, Olga Mesa et Mónica Valenciano, dirigée par José A. Sánchez (Faculté des Beaux Arts, UCLM, Cuenca).  Depuis Octobre 2007, elle édite la Revue CAIRON. Elle est membre de l'Association ARTEA (Recherche et Création Scénique) et participe à l'Archive Virtuel des Arts de la Scène à Madrid.

- Irène Filiberti, Critique de Danse (Fr)

- Claudia Galhos, Critique et écrivain (Pt)

- Olivier Grasser, Critique d'Art et directeur du Fonds Régional d'Art Contemporain d'Alsace, FRAC (Fr)

- Olga Mesa, Chorégraphe et artiste visuelle (Es-Fr)

- Julie Perrin, Écrivain, Professeur et Chercheur, Université Paris VIII, Saint-Denis, Dépt. Danse (Fr)

- Francisco Ruiz de Infante, Artiste Plastique et Audiovisuel (Es-Fr)

- José Antonio Sánchez, Théoricien, écrivain et Professeur d'Histoire de l'Art (Faculté des Beaux-Arts de Cuenca, Es). Il dirige le groupe de recherche ARTEA et est l'éditeur de l'Archive Virtuel des Arts de la Scène.

- Marian Suárez, Poète et journaliste (Es)    

- Mónica Valenciano, Chorégraphe et écrivain (Es)

 

Coproduction : Guimaraes 2012, Capital Europea de la Cultura (Po) - Imprensa Nacional Casa da Moeda  (Po) - Mairie de Strasbourg - Culture/Danse- (Fr) - Cie.Olga Mesa-Hors Champ/Fuera de Campo (Fr) - ARTEA (Investigación y Creación Escénica y del Archivo Virtual de Artes Escénicas) en Madrid (Es)

 

Autres collaborations : Off Limits, Madrid (Es) - Museo Nacional Centro de Arte Reína Sofía, Madrid (Es) - Association Autour de la Terre / Le Centre des Rives (Fr) - Junta de Castilla-La Mancha (Es) - Universidad de Castilla-La Mancha (Es) - FRAC Alsace (Fr) - Théâtre Pôle Sud, Strasbourg (Fr)  - Festival Citemor / Montemor-o-Velho (Po) - Festival Temps d’Images, Lisboa (Po)

 

 

Pour la commande, adressez-vous directement à la compagnie coordination@olgamesa.eu

 

FIGURES DE L'ATTENTION 

Cinq essais sur la spatialité en danse 

Julie PERRIN Ed. Les presses du réel, 2012

www.lespressesdureel.com

 

Ce livre propose de considérer la spatialité en danse comme un paramètre d’analyse des modalités de la relation esthétique. La spatialité contribue à organiser le régime de visibilité et d’attention propre à chaque œuvre.

 

Cette hypothèse est mise à l'épreuve de l'analyse de cinq pièces :  

Self-Unfinished de Xavier Le Roy (1998)

Trio A d’Yvonne Rainer (1966)

Suite au dernier mot : au fond tout est en surface d’Olga Mesa (2003)

Con forts fleuve de Boris Charmatz (1999)

Variations V de Merce Cunningham (1965).

 

L’attention à l’œuvre chorégraphique est au cœur de la réflexion : comment la danse à l'intérieur du dispositif de perception constitué par la scène occidentale sollicite-t-elle le spectateur pour conduire son attention vers le surgissement d'une figure dansante ?

 

Julie Perrin est enseignante-chercheuse au département danse de l’université Paris 8 Saint-Denis. Ses recherches portent sur la danse contemporaine à partir de 1950 aux États-Unis et en France, en particulier sur la spatialité en danse. Elle est l’auteure de : Projet de la matière – Odile Duboc : Mémoire(s) d’une œuvre chorégraphique, Centre national de la danse / Presses du Réel, 2007. Elle coordonne avec E. Huynh, Histoire(s) et lectures : Emmanuelle Huynh / Trisha Brown, Presses du réel, Dijon, 2012 et avec F. Michel, Odile Duboc. Les mots de la matière. Ecrits de la chorégraphe, Les Solitaires intempestifs, Besançon, 2012.

 

Articles disponibles sur : www.danse.univ-paris8.fr : <http://www.danse.univ-paris8.fr/>