L'EQUIPE

Kévin Sénant

Artiste visuel et plasticien

 

Carmen // Shakespeare L'Acte Manqué

 

Les travaux de Kevin Senant fonctionnent le plus souvent sur la confrontation fictionnelle d’une double source d’information, images ou textes. Ils questionnent les liens entre différentes technologies, les effets concomitants de fiction et de perte qui s’y contaminent. Cette production s’appuie sur le comportement des utilisateurs de nouveaux réseaux sociaux.

Elle crée des dispositifs qui invitent les spectateurs (souvent acteurs) à questionner les relations qu’ils génèrent en tant qu’utilisateurs par l’intermédiaire de la photographie, la vidéo, la performance, l’installation. Il s’intéresse particulièrement au mouvement continuel des images partagées, à leurs trajectoires, à leur point de rencontre avec l’individu. C’est par sa mise en réseau avec le monde (et sa captation en image) que la position idéologique ou physique du spectateur devient l’élément central du travail.  

Claire Serres

Ingénieur son / artiste pluridisciplinaire

 

Carmen // Shakespeare L'Acte Manqué 

 

Née en 1988 à Paris, musicienne et chanteuse lyrique de formation, Claire Serres axe rapidement son travail vers la recherche sonore et plus particulièrement l'acte vocal.

Diplômée depuis juin 2012 de la HEAR de Strasbourg, Claire Serres navigue entre Bruxelles, Strasbourg et Paris.

Elle questionne le plus souvent, sous forme de performance, de mise en scène, d’installation ou bien m me de streaming live, la localisation de la source d’un son. Ses interventions tournent autour de phénomènes fictifs prenant à partie le spectateur, le pla ant comme l’un des rouages de la machine.Claire Serres est aussi membre active depuis 2011, du collectif PEZ-corp. 

Marta Rodriguez

 

La Lamentation de Blanche Neige

 

Marta Rodríguez travaille 12 ans comme journaliste dans différents médias espagnols, puis, en Bolivie, au Portugal et au Brésil (Diario 16, La Voz de Galicia et Onda Cero, entre autres). En 2001, elle commence à travailler pour Amnesty International. En 2003, elle entre comme responsable de communication et de production dans le projet Medialabmadrid, un espace de formation et d'exposition qui unit les arts, l'activisme et la science. Entre 2004 et 2008, elle travaille pour Greenpeace, y développe des campagnes de communication nationales et internationales. L'une d'elles, moda sin tóxicos, est finaliste en 2006 au European of the Year Award. Depuis 2009, elle travaille avec différentes structures comme le Festival Scène Contemporaine, Madrid et l'Institut Cervantès. Avec ce dernier, elle a réalisé la campagne de communication, El Día e, et a remporté le prix European Excellence Awards dans la catégorie communication. À l'intérieur de son parcours de communication, une grande partie de son travail consiste en l'édition de catalogues artistiques, de rapports scientifiques et de publications éducatives. Elle a collaboré dans des productions avec des artistes comme Fernando Sánchez Castillo, Olga Mesa ou Daniel Miracle, dans les Journées d'Art Public Barrios creando Barrios et dans l'espace Off-Limits (Madrid). Elle a participé à un projet artistique du collectif C.A.S.I.T.A., pour l'exposition Mientras vivas en esta casa créée à la Casa Miñana (Madrid). Elle a participé à l'exposition Casas y Calles (Madrid). Depuis 2008, elle réalise avec l'artiste María Íñigo le programme de radio « La armónica » à la Eskalera Karakola, maison occupée par des femmes féministes et lesbiennes. En 2007, elle reprend une formation en scénario et réalisation de documentaires, caméra, son et montage. Parallèlement elle commence à réaliser ses premières vidéos, parmi lesquelles on peut remarquer celles qui ont été réalisées pour six espaces d'art alternatif de Madrid et qui ont été présentées à l'Institut Cervantès de Jordanie. Depuis 2010, avec le collectif Holaestáshaciendounapeli, elle réalise des films collectifs avec le soutien de différentes structures comme Fundación La Caixa, Fundación Antonino y Cinia, ou le Festival Mapade Gérone (Es).

Meryem Jazouli

Chorégraphe / Danseuse

 

Carmen // Shakespeare Plancton et Le Dernier Acte

 

Meryem Jazouli est née et a grandi à Rabat. Passionnée de danse, elle quitte le Maroc juste après le baccalauréat pour Paris où elle étudiera cet art.

Elle travaille auprès de nombreux chorégraphes tels que Raza Hammadi, J.M Boitière, Christine Bastin et C Lanselle avec laquelle elle collaborera en participant à plusieurs projets chorégraphiques de compagnie Zygotte. Parallèlement à son travail d'interprète, elle obtient son diplôme d'État en jazz et contemporain, et poursuivra son apprentissage d'interprète, désormais marquée par le sens de l'improvisation et du spectacle vivant. Elle se lance également dans l’enseignement, avec toutefois plusieurs parenthèses scéniques. Meryem Jazouli aime particulièrement la démarche et la force d’implication dans le champ artistique marocain. Elle collaborera sous forme de performances et de films dans des projets collectifs « Passerelles VI » et « Passerelles VII » et de manière plus étroite avec l’artiste Hassan Darsi dans des projets tel que « Le piège » et « Le toit du monde ».

Christope Lefebvre

Direction technique et régie lumière

 

 

Daisy Planet, Solo Aveugle et Carmen // Shakespeare Acte 1

 

Musicien professionnel depuis 1993, Il passe du côté de la technique en 2001.

Technicien Son, intervenant sur plusieurs festivals jazz. Régisseur son et régie générale auprès de plusieurs compagnies dont la Cie Les Méridiens à Strasbourg. Il travaille aussi la lumière notamment avec Olga Mesa depuis près de dix ans. 

Ludovic Rivière

Régisseur Lumière

 

La Lamentation de Blanche-Neige et Solo Aveugle

 

Ludovic Rivière se forme à la création lumière au Théâtre Saragosse de Pau (Dir.Michel Vincenot) en France, dans le cadre de son programme de travail comme objecteur de conscience. Il travaille par la suite comme créateur lumière avec les chorégraphes Laurent Pichaud, Audrey Périn-Vindt, Clara Cornil, Rémy Héritier et Thierry Thieû Niang. Il collabore actuellement comme directeur technique et comme régisseur lumière avec les chorégraphes Hélène Iratchet, Claudia Triozzi, Antonia Baehr, Nathalie Collantes, Laure Bonicel, Ivana Müller, Latifa Laâbissi, Martine Pisani et Olga Mesa. Il est aussi interprète dans le spectacle Référentiel bondissant (2005) du chorégraphe Laurent Pichaud, et dans As far as the eye can hear (2010) de la chorégraphe Martine Pisani.

La Ribot

Chorégraphe et danseuse

 

Le Dernier Acte (celui de la mort)

 

La Ribot, d’origine espagnole, suisse d'adoption et vivant à Genève, souvent présentée comme danseuse, chorégraphe, réalisatrice et artiste visuelle, est une artiste radicalement trans-disciplinaire. Les points de départ de ses projets sont le mouvement, le corps et la danse, à partir desquels elle adopte différents types de pratiques, systèmes, matériaux que son concept lui inspire. Au même titre que la danse et la performance « live », son travail peut également faire intervenir la vidéo, le discours, le texte écrit et la signature, des objets et des installations, ainsi que des expériences « relationnelles » impliquant la participation de collègues artistes ou celle de « parfaits » profanes.

Vidal Bini

Chorégraphe et danseur

 

Le Dernier Acte (celui de la mort)

 

Né en France, Vidal Bini étudie à l'école de l'Opéra et au Conservatoire National Supérieur à Paris. Il rejoint le Ballet de l'Opéra du Rhin en 2000 et devient artiste indépendant en 2003. Il travaille avec Felix Ruckert entre 2003 et 2009, avec la compagnie Le Grand Jeu (Louis Ziegler) depuis 2003, et récemment avec Amaraoui Burner Project, S-H-I-F-T-S et Clément Layes. Il approfondi sa pratique de l'improvisation avec Kirstie Simson. Il fonde la Cie. KHZ en 2006. Dans son travail chorégraphique, il explore des dynamiques somatiques et sociales, improvisées, comme moyens de créer des moments de présences sensibles dans un contexte performatif.

Tayeb Bayri 

Développeur et designer numérique 

 

Site Lillas Pastia

 

Tayeb conçoit sa production comme un bureau d'étude audiovisuel dans lequel des homonymes occupent des champs, des chromies, des médium et des réseaux particuliers. Les principaux chantiers (autoinitiés ou commandés): "The Observer's Paradox", "TheOverwhelmingFeelingofStrange" et le "Programa de Investigacion" se déploient en vidéo, livres, interventions in-situ, sites Internet, code, musiques, rapports d'activité, espaces virtuels...

Il est co-fondateur du collectif Pez-corp, du projet photographique labeur, du groupe musical BAZOGA des studios graphiques CNFSN et tetrasign. Ayant obtenu un double diplôme de master à la HEAR en design graphique et en art en 2011, il retourne à Casablanca Maroc en 2014. 

Sara Vaz

Danseuse et actrice

 

La Lamentation de Blanche Neige

 

Née à Lisbonne en 1979, Sara Vaz s'est formée au Conservatoire National de Danse de Lisbonne et à l'École de Danse de Genève dirigée par Beatriz Consuelo. En 1996, elle fait partie de Núcleo de Formación de Eira, dirigé par Francisco Camacho et Carlota Lagido. En 2005, elle est sélectionnée pour participer au programme EX.E.R.CE du Centre Chorégraphique de Montpellier (France) dirigé par Mathilde Monnier. En 2006, elle est invitée par Olga Mesa pour faire partie du groupe de création du projet labOratoire, Le corps proche, dans le cadre de la résidence de la chorégraphe au Théâtre Pôle-Sud de Strasbourg (France). Elle fait ses études universitaires (théâtre-acteur) à l'école Supérieure de Théâtre et Cinéma de Lisbonne. Elle a collaboré comme interprète avec les chorégraphes Francisco Camacho, Tania Carvalho, David Miguel, Miguel Pereira, Jean Paul Bucchieri, Mónica Calle, Miguel Seabra, et avec Olga Mesa pour la création La Danse et son double en 2006. Elle crée son premier solo comme chorégraphe-interprète, Odete-Odile en 2006, présenté au Portugal, en France et en Espagne. Comme actrice de cinéma elle a travaillée avec José Nascimento et João Botelho. En 2010 elle réalise la Corporalité (travail du corps et mouvement) pour le spectacle Quixote de la compagnie de Théâtre O Bando dirigé par João Brites. Elle enseigne la discipline du corps dans la Formation Théâtre à l'École Supérieure d'Arts et Design de Caldas da Rainha et à l'École d'acteurs Act à Lisbonne. 

Lidwine Prolonge

Artiste performeuse

 

Publication Olga Mesa et la Double Vision - Livre

 

Lidwine Prolonge est une artiste française dont les performances, installations et films sont pour la plupart tirés des imaginaires collectifs. Il s’agit de fondre les expériences dites ordinaires et les références cinématographiques ou littéraires dans des processus où le spectateur est partie prenante d’un système dont il est le coeur et le réacteur.

lle est diplômée de l’Université Marc Bloch en 2003 et de l'École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg en 2005, où elle a étudié au sein du Groupe Art3 spécialisé en vidéo et performance. En septembre 2013, elle a intégré le programme de recherche 5/7 de la Villa Arson à Nice.

Ses oeuvres ont été montrées au Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, au Centre culturel fran ais d’Izmir en Turquie, à la Commission européenne à Bruxelles, lors de l’édition 2010 du festival ActOral et à Triangle à Marseille, à Mains d’Ouvres à Saint Ouen, à la Sorbonne, dans les galeries Marion Meyer Contemporain et L MD. Elle a participé à Suddenly, last Summer et au cabaret Hors Champs à Paris.

Le FRAC Champagne-Ardenne a acquis en 2007 son Mute Juke-box. n 2008, à Dijon, la galerie Interface l’invite pour sa première exposition monographique. La même année, sur une invitation du FRAC Bourgogne, elle crée une adaptation en exposition du roman Mrs. Dalloway de Virginia Woolf à l’École d’art de Dijon. Le projet aboutira à une monographie parue chez BlackJack éditions : Qui a mangé Virginia Woolf ?

Elle fait partie du collectif de performeuses « Les Machines Désireuses ». Avec Anne-Laure Lemaire, et la Compagnie Nie Wiem, elle a développé un travail vidéographique lié au théâtre (SCUM, 2007 ; Usine/Roman, 2010 ; Louisa Miller, 2012). En 2013, le metteur en scène Ludovic Lagarde l’invite à réaliser la création vidéographique sur La Voix humaine, tragédie lyrique présentée au Théâtre national de Luxembourg et à l’Opéra-Comique à Paris. 

 

Daniel Miracle

 

Suite au dernier mot et Daisy Planet

 

Artiste et réalisateur audio-visuel espagnol catalan, Daniel Miracle dirige actuellement Neokinok tv, un projet artistique de télévision expérimentale qui, depuis 1998, produit et diffuse des travaux sur la recherche de moyens de communication et sur le développement des nouvelles et « autres » technologies. Il fait des études d’architecture à l’Université Polytechnique de Catalogne, de cinématographie au Centre d’Etudes Cinématographique de Catalogne et de musique électro-acoustique au Conservatoire de Musique de Cuenca. Il est licencié des Beaux-arts à l’Université de Castilla - La Mancha à Cuenca. Il prend également des cours de doctorat « Esthétique de l’image » et reçoit une bourse du département d’image des Facultés des Beaux-Arts et de Sciences de la Communication de l’Université de Barcelone, pour étudier avec Jerzy Grotowsky à Poznan en Pologne et à l’Institute of Higher Education à Cardiff en Grande-Bretagne. Daniel Miracle est membre fondateur du groupe visuel et sonore expérimental « Syndicat de l’image » et est idéologue du groupe d'actions poétiques-terroristes GAS (Groupe d’Action Subversive). Il réalise des expositions d’art en Espagne, aux Pays-Bas, en Suisse et collabore avec des artistes comme Rogelio López-Cuenca, Eulàlia Valldosera. Il réalise aussi des concerts et événements à Barcelone, à Madrid, à Castellón, aux Canaries à Berlin et collabore avec des musiciens, des chanteurs et des Dj’s comme Olga Guerrero Miracle ou Raúl Costafreda. Dans le domaine audiovisuel, Daniel Miracle réalise des vidéos de création et des documentaires avec des producteurs comme Altervideo, La Lalita, l’Université de Valencia, Moebius .SL., l’Université de Massachusetts, l’Association de Télévision Educative Sud-américaine, Neokinok tv. Depuis l'année 2000, il collabore comme réalisateur avec Barcelone TV. Quelques-unes de ses productions sont : Emissió - Collserola, Experiència Metatelevisiva a BTV, Galáctica, Biennal de Venezia, Independent TV, NY, Festival LEM, Meta-televisión, Biomasas, Sonar, Galactica, Artexpo, L’expectador como a espectacle, Towards the theory of plates tectonicos. Dans le domaine des arts scéniques, il travaille dans la direction technique, la conception d'illumination, la musique, l’image, la vidéo de spectacles et la photographie. Depuis 1996, il collabore artistiquement avec la chorégraphe Olga Mesa, autant dans ses spectacles que dans ses performances : Solos (1995), Conversaciones (1995), estO NO eS Mi CuerpO (1996), desOrdenes para un cuarteto (1998), Daisy Planet (1999), 1999 L-imitaciones, mon amour (1999), Suite au dernier mot : au fond tout est en surface (2003) et On cheRchE uNe dAnse (2004). Il a aussi collaboré avec d'autres compagnies de théâtre, de danse et d’opéra comme : Danat Dansa, Ana Buitrago, Eduardo Diago, La Ribot, Sanchis Sinisterra, Mariantonia Oliver, Angel Llàcer ou encore Juan Dominguez.

Jonathan Merlin

Technicien et créateur son

 

La Lamentation de Blanche-Neige et Solo Aveugle

 

Vivant et travaillant entre la Bretagne et l’Alsace, Jonathan Merlin découvre le son en réalisant des courts métrages documentaires en 2002 puis se spécialise aux techniques de montage, mixage et diffusion sonores. Très vite, il collabore à la réalisation de films et de vidéos d’artistes, réalise des bandes son d’expositions, de performances, de spectacles et intervient pour le cinéma en prise de son, bruitage et montage. Il a collaboré à des films comme Ce que nous savons de Chloé Maillet et Louise Hervé, présenté au festival Némo/Forum des images de Paris et La Pomme de Newton de Vincent Vizioz, Festival de Cannes/Semaine internationale de la critique. Il réalise des enregistrements et des montages musicaux pour Lucien Canibal (Bruxelles) et collabore avec Olga Mesa depuis janvier 2008. Il participera au tournage du long métrage de la Portugaise Filipa Feitas, une production de Paolo Branco en 2011.

Loïc Touzé

Chorégraphe et danseur

 

Le Dernier Acte (celui de la mort)

 

Loïc Touzé développe aujourd’hui son activité dans le cadre d’ORO, implantée à Nantes depuis 2010. Il a initié de nombreux projets en collaboration avec des artistes du champ chorégraphique mais aussi de la musique et des arts visuels. Depuis le début des années 2000, il a créé entre autres Morceau, LOVE, La Chance. De 2001 à 2006, il

codirige les Laboratoires d’Aubervilliers avec Yvane Chapuis et François Piron. Il a cosigné Nos images avec Mathilde Monnier et Tanguy Viel, GOMME avec Yasmin Rahmani et accompagne les acrobates de la compagnie XY pour leurs deux derniers spectacles. La formation et la circulation de la culture chorégraphique constituent une place primordiale dans son travail, il enseigne régulièrement en France et dans le monde. Il a créé Ô MONTAGNE en 2013 et FANFARE en 2015.