La compagnie Hors Champ // Fuera de Campo

Olga Mesa est danseuse, chorégraphe et artiste visuelle. Francisco Ruiz de Infante est artiste visuel et multimedia. Ils appartiennent tous deux à la génération des artistes espagnols apparus sur la scène internationale à la fin des années 90.

 

 

En 2005, Olga Mesa base sa compagnie en France, à Strasbourg, où son travail est régulièrement accompagné par Pôle Sud CDC. Francisco Ruiz de Infante s’installe en France en 1992 après l’obtention d’un master multimédia de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Il est aujourd’hui enseignant et coordinateur du groupe de recherche en «Arts hors-format» à la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin) à Strasbourg.

 

 

Ils se rencontrent en 2006 à Strasbourg et Francisco Ruiz de Infante rejoint la Compagnie Hors Champ en 2011.

 

 

Dans son travail de chorégraphe et de danseuse, Olga Mesa donne à la caméra une place de premier rang. Son œuvre est une recherche sensible et poétique sur les relations entre le corps, l’image et l’espace.

 

 

De son côté, Francisco Ruiz de Infante appartient à une génération d’artistes marquée par la rencontre avec les machines audiovisuelles. Son travail, principalement sous forme d’installations, participe des arts plastiques, de la littérature, de la musique et de la vidéo.

 

 

Ensemble, au sein de la Compagnie Hors Champ // Fuera de Campo, ils inventent un univers artistique où dialoguent leurs langages artistiques, leurs préoccupations et leurs expériences respectives.

 

 

Sur le rapport aux nouvelles technologies, Hors Champ // Fuera de Campo fait le choix d’outils et d’interface de l’image prenant place dans le quotidien pour évoquer le rapport aux médias devenus un environnement connecté, et questionne la manière dont ceux-ci interagissent avec le corps en mouvement.

 

 

Hors Champ // Fuera de Campo crée des pièces chorégraphiques pour plateau, des œuvres performatives pour espaces non scéniques, des expositions et des sessions de recherche. La Compagnie n’entend privilégier aucun médium en particulier mais développer chacun d’entre eux selon sa spécificité. Il ne s’agit pas de simples transpositions ou décalques des uns sur les autres.

 

Ainsi, plus que de générer des «produits artistiques» destinés à s’inscrire sur une scène culturelle facilement normative, la Compagnie envisage son développement comme la création de contextes artistiques singuliers, à la fois pour les publics et les acteurs culturels.

 

 

Hors Champ produit un travail in-situ, comme un parcours ou un circuit construit pour, autour, et dans le contexte où il est présenté. Ses interlocuteurs sont autant ceux du spectacle vivant que ceux des arts plastiques. Elle produit des propositions artistiques de formats et de temporalités variables, adaptables à des contextes divers. Ces formes complémentaires permettent de dévoiler des processus de travail, d’en rendre ouverte l’analyse, de les adapter à l’environnement…

 

En un mot, d’élargir les pratiques et de les penser comme autant de territoires à partager.